Coordonnées

1384 Rte du coteau
74970 Marignier

04 50 34 49 79
06 82 89 23 38

Groupe de parole


 
              

Un Groupe de parole est un lieu :



  • Animé par un professionnel de la relation d'aide qui donne un espace aux participants afin d'échanger sur des difficultés rencontrées dans une problématique.

  • De partage, d'échange, d'écoute réciproque autour d'un thème. Ce lieu permet à chacun de se montrer dans son authenticité, sans peur du jugement de l'autre et permet  l'expression des sentiments liés au sujet abordé.

  • Qui stimule les encouragements, développe la solidarité entre participants, et mobilise les ressources nécessaires pour affronter la réalité. Le groupe devient le témoin des changements, des réussites et des évolutions de chacun dans son parcours personnel.

  • Qui permet de réduire l'isolement psychosocial des participants souvent générateur de grandes souffrances.

  • Qui permet  à chacun de devenir acteur de son changement, stimulé par la créativité que génère le groupe.


Il est essentiel pour que le groupe de parole se déroule dans les meilleures conditions que soient respectés :


Une animation non directive et respectueuse par une personne formée à la relation d'aide et à la dynamique de groupe et supervisée dans son action.

Des règles de parole: discrétion, confidentialité, liberté de silence et de parole, non-jugement, non violence, non monopolisation de la parole.

 

Les groupes de parole se trouvent être un cadre propice à la régulation, à la coopération entre les membres d'une équipe car il sollicite et structure une dynamique participative faisant appel aux ressources intra et interindividuelles.

 

Le groupe de parole permet :


  • l’émergence et la distanciation des résonances des problématiques individuelles avec les problématiques collectives.
 
Il peut s'agir des questions relatives à :
 
  • l'attachement et au deuil dans un service où justement les professionnels sont confrontés quotidiennement à la mort des patients. Le groupe de parole permet de sortir du risque de se fragiliser individuellement.
  • de l'engourdissement physique, psychique et moral produit par le cantonnement dans des tâches répétitives, ou dans des relations sociales ou professionnelles qui restreignent à une typologie de population très voire trop spécifique (travail uniquement auprès de délinquants, de psychotiques, de personnes âgées, de demandeurs d'emploi...).